Musée du

Barreau de pariS

 

Le musée

du Barreau de Paris

25 rue du Jour 75001 Paris

Tél : 01 44 32 47 48

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Le musée comme un livre

très illustré ou comme un album d’images abondemment légendées...

 

LA DÉPOSITION

Pascale Robert-Diard

«L’engrenage diabolique

d’un secret de famille»

ouvrage paru aux Éditions «L’Iconoclaste»

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Le procès de Gaston et Gustave Dominici

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

    

Procès de Laval le 4 octobre 1945.  Quelques unes des nombreuses photographies qui entrent dans les collections du Musée du Barreau de Paris, prises au procès de Laval par la Préfecture

de police. ©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Des ouvrages de référence proposés par le Musée

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Le Palais

de Justice

Edifié à partir du XIII° siècle, modifié au cours des siècles, incendié puis reconstruit, il abrite aujourd’hui les différentes institutions judiciaires (Cour d’appel, Cour d’appel, TGI ...) ainsi que le Conseil de l’Ordre et la bibliothèque de l’Ordre des avocats de Paris.


Escalier menant aux salles du musée

Photo : Les Nautes de Paris ©  Droits  réservés

Photo : Les Nautes de Paris ©  Droits  réservés

Affaire Marie Besnard  

Assises de Poitiers 1952

Le procès de Laval / Octobre 1945


©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Serrure et verrou du cachot

occupé  par Marie-Antoinette

à la Conciergerie.



Photo : Les Nautes de Paris

©  Droits  réservés

Le musée rappelle de célèbres épisodes de notre histoire judiciaire, au premier rang desquels figure naturellement l’affaire Dreyfus et le procès de Zola à la suite du fameux «J’accuse !» avec la correspondance et les notes de travail de Fernand Labori, qui fut l’avocat des deux hommes.  Le musée met également en valeur les destins d’exception d’avocats qui jouèrent les sur la scène politique comme Léon Gambetta et Raymond Poincaré.

                     

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

L’escalier classé

©  Musée  du  Barreau  de  Paris

 /  Droits  réservés

La visite du musée 
est une invitation 
à découvrir 
un patrimoine 
unique et à parcourir 
plusieurs siècles
de l’histoire de France.

©  Musée  du  Barreau  de  Paris

 /  Droits  réservés


Hôtel 
de la Porte


Tous les amoureux de l’histoire, qu’ils soient avocats ou non, sont les bienvenus au musée du Barreau de Paris. Il est situé non loin de l’église Saint-Eustache, dans les caves voutées de l’Hôtel de la Porte.
Cette demeure du XVII° siècle, qui a conservé le nom de son propriétaire du temps de Louis XIV, est inscrite au Monuments historiques. Restaurée en 1980 - 198, elle a conservé un beau décor sculpté en façade et présente à l’intérieur un vestibule sculpté et un escalier en pierre et en bois d’une exceptionnelle qualité.

        The Musée

du Barreau de Paris


Is a French museum dedicated to the history of the Paris Bar and its lawyers.  It is located close to the Église saint-Eustache, in the 1st arrondissement of Paris at 25 rue du Jour, Paris, and opens for groups, on appointment. A guided visit in English can be organised on request. An entrance fee is charged. The museum occupies the vaulted cellars of the 17th century Hôtel de la Porte, named after its owner, Antoine de la Porte (1641-1697), fresh fish merchant and town magistrate of Paris, and restored in 1980-1981.

ts collections include items that reflect legal history from the 17th century to the present (1960's), including manuscripts and exhibits from the trials of Louis XVI, Marie-Antoinette, Emile Zola at the Dreyfus affair, Michel Ney,Pierre Cambronne, Raoul Villain (assassin of Jean Jaurès ), and Alexandre Stavisky. It also has a fine collection of notes of oral arguments by lawyers including Claude François Chauveau-Lagarde  (defender of Marie Antoinette), Fernand Labori (defender of Zola), Léon Gambetta, Raymond Poincaré , and Jacques Isorni (lawyer for Marshal  Philippe Pétain ). It contains numerous works of art related to the Paris Bar, including paintings, sculptures, prints, and photographs.

De multiples oeuvres d’art  (peintures, sculptures, gravures...)

et documents originaux (manuscrits ou imprimés) permettent de faire revivre par le texte

et par l’image le Palais de Justice d’autrefois,

les magistrats

et les avocats

de l’Ancien Régime

ainsi que les procès

révolutionnaires

(Louis XVI,

Marie-Antoinette).

Saint-Yves est le patron

des Avocats, Notaires et Avoués

Dans une cave voûtée d’un hôtel particulier classé aux Monuments Historiques depuis 1926, Paris abrite l’unique musée de l’histoire de la justice. Le Musée du Barreau de Paris présente de multiples œuvres d'art (peinture, sculptures, gravures) et documents originaux (manuscrits ou imprimés) qui font revivre par le texte et par l'image plusieurs siècles d'Histoire, le Palais de Justice d'autrefois, les magistrats et les avocats de l'Ancien Régime ainsi que les procès révolutionnaires  (Marie-Antoinette, Louis XVI) et contemporains (Dreyfus, Stavisky, Pétain, etc...). 

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Le «J’accuse» de Zola. Lettre adressée

à Félix Faure dans le journal L’Aurore


©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

L’originalité du musée réside dans une riche collection

de notes de plaidoiries,

qui permettent de voir comment travaillaient les avocats, depuis Chauveau-Lagarde  (défenseur

de Marie-Antoinette)

jusqu’à Jacques Isorni.

Le visiteur peut ainsi considérer le musée

comme un livre très illustré

ou comme un album d’images abondemment légendées.  Il appartient

à chacun d’y découvrir

ou redécouvrir les hommes et les faits du passé, avec peut-être la tentation

de se substituer à tel ou tel avocat dans les multiples causes présentées, voire

de réformer les jugements d’hier à la lumière des enseignement de l’Histoire.

En complément de la visite du musée, ce dernier vous propose

une visite du Palais de Justice, situé au coeur de l’Ile de la  Cité.

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Classé Monument Historique en 1862, il recèle de nombreuses oeuvres d’art et symboles judiciaires, que le musée vous propose de découvrir. Le Palais de Justice peut-être programmé en visite autonome ou en journée thématique avec le musée du Barreau.

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

En remerciement pour l’aimable autorisation de :  www.nautesdeparis.frhttp://www.nautesdeparis.frshapeimage_5_link_0

CODE BIRDIE

Mathieu Delahousse

Dans les secrets

de l’enquête Cahuzac

LES GRANDS PROCÈS

DE L’HISTOIRE

Emmanuel Pierrat

Éditions de La Martinière

Le Musée du Barreau de Paris ouvre

désormais ses portes au public

les week-ends et jours fériés de 10h à 18h !


Contact :

Musée du Barreau de Paris 25 rue du Jour 75001 Paris Tél : 01 44 32 47 48

Mél : musee@avocatparis.org

Retrouvez nous aussi sur Facebook – Musée du Barreau de Paris, Twitter (@museedubarreau) et Google +.


Métro : Etienne Marcel ou les Halles, Bus : 29, 67, 74, 85, RER : Châtelet-Les Halles.

Parking  du Forum des Halles, accès au 12 rue Turbigo.



Journal

1935-1945

Maurice Garçon

de l’Académie française

Éditions Les Belles lettres

Fayard

Les femmes

et la justice

Emmanuel Pierrat

Avocates, Magistrates

et accusées passent à la barre

Éditions de La Martinière

Rose

Thierry Lévy

Récit / Éditions Plon

Remerciements sincères à Maître Emmanuel Pierrat, conservateur du Musée du Barreau de Paris,

à Cindy Geraci Administratrice du musée pour leur aimable autorisation © 2017 Toute reproduction même partielle du document est rigoureusement interdite - Copyright All Rights Reserved 2017 © www.infoquartiers.com  ©  Musée du Barreau de Paris.

L’AFFAIRE

(Affaire Dreyfus)

Jean Denis Bredin

de l’Académie française

Éditions Fayard

Les femmes

et la justice

A l’occasion

de la parution

de l’ouvrage

éponyme

A propos de Maurice Garçon

Avocat, essayiste, historien et romancier est né le 25 novembre 1889 à Lille et mort à Paris le 29 décembre 1967.  Il est élu à l’Académie française en 1946 au fauteuil de Paul Hazard. Son élection marquait le retour du barreau sous la Coupole après la disparition du bâtonnier Henri-Robert. Il est l’auteur d’une monographie consacrée au Palais de l’Académie.

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés

Mademoiselle  Miropolsky

à la «Conférence des Avocats»

L’Avocate

au pupitre...


Mademoiselle Miropolsky, dont la grâce et la crânerie ont déjà conquis le palais tout entier, a voulu aussi conquérir les lauriers du talent et vient, avec un rare bonheur, de prendre la parole devant la «La Conférence des Avocats».

C’est une parlotte hebdomadaire que préside la bâtonnier de l’Ordre des Avocats et où sont élus, en fin d’année, « secrétaires de la Conférence» Les douze orateurs les plus remarqués. Sera t-elle secrétaire ?

©  Musée  du  Barreau  de  Paris  /  Droits  réservés